( 4 août, 2010 )

Le pays bas Chérentais .

coupemisailleprofil2.jpg  RECHERCHE :  Pour les besoins d’une reconstitution , le collégial  Kanentelos recherche   » in cope misaille «   ( hachoir à luzerne / orties )  même bloqué par la rouille , avec ou sans le socle bois, mais entier  . Cliquez pour voir l’exemple sur la vignette . Si possible offert ou très petit prix .  [contact avec le formulaire de la page d'acceuil ou adresse ci contre]

Le pays bas Chérentais

Rastez d’asian ! Jh’alons point teurvirer le coutiâ dans la gorghère dau goret ( en vous raspectant ) et vous grafigné t’en rôghe su ine paghe   vour qu’ol est l’pays bas , enteur les deus Chérentes en biû , anvec l’Aunis en vart et ine Saintonghe qui serit- en jhaune, coume  au mitan de l’eû cocatrix de  l’enteur Louére et Ghironde . Ol a des étno-cartougrafe qu’avant rinque thieu à bedocher et qui n’en fazant des piens  lives . 

Le Paysbas vouéla de ce qu’ol é ! Le fi à Feurnand  vous  chante de ce que Goulebenèze n’en  a dési , chantouné et écrissé .

http://www.dailymotion.com/video/xdxzaz

S’y paraitrait qu’il allant faire / A Cougnat ine espousition / O n’s'ra pas in’ petite affaire / O yara tout’ sort’ d’évention ;/ Tout le béthiair’ et les vinoches / Se trouv’rant espouzés là-bas, / Yara des charrues , des beudoches / Et tout c’qu’o doun’ le pays-bas /O fait qu’les ghens d’Authon / Aminrant z’eux melons, / Thiellés d’ Azat et d’Tornay / Apport’rant leu pu biâs balais ; / Saint Julien dau bétail , / Les ghens d’ Migron leur zail / Et les ghens d’ Chautabrit / Éspouz’rant des fagots d’oizit . 

Arfrain : Et n’on vouérat /Thieu sacré Pays-bas / Éspouzer à Cougnat / Tout’ sa beunasse; / Leu z’aminrons / Si tellement d’éventions / Que prr’ les aut’s nations / Yara pu d’piace .

2e Coubiet : Rouillat là vour’, y a de grousse fouéres, / Aminrat ses pu jholis ch’vaux / Tiellés qu’avant d’ chétiv’ belle’-mères, / Les mettrant au rang d’animaux ; / Le vin renoumé d’la Pinelle / Ara  sans dout’ sa piac’ litout , / Et si o faut d’jholies fumelles , / On n’en trouv’ra-t-in p’tit peurtout . / Haimps envouérat sûr’ment / De ses charrues Brabant, / Les Chaudrolles avec le ch’min d’far, / Prr’ construit’ envouérant d’la piarr’ /Les ghens d’ Burie doun’rant / De thieu fameux vin bian; /Messieurs Jhan et Tapon / Éspouz’rant leû pu bon gréffon .

Arfrain

3e Coubiet : O yara des machines à batte, / Et des chaudièr’s  prr’les bouilleurs, / Et o n’en n’a yièreprr’ fair’ la patte / A moncieu Roux qu’est bon fazeur ; / N’on peura-t-ach’ter à l’épargne / De biâs jhout prr’ les bœufs cornut, / O yara jusqu’a des bots d’ vargne, / Qu’ol éspouz’ra l’père Arsounut . / L’auteur de thielle chanson , / Avec son boutillon , / Yéra-t-en raballant ses bots, / Son bounet su sa têt’ de sot. / Et pusqu’o faut z’enfants / Pas s’fair’ de mauvais sang ,  / Les chanteurs de l’endreit / Pouss’rant chaquin leû p’tit coubiet .

Ar’frain

 

2 Commentaires à “ Le pays bas Chérentais . ” »

  1. ANDRE Nadia dit :

    Il nous étonnera toujours le fils à Feurnand mais quel plaisir de le voir sur scène et j’espère de tout coeur que nous aurons l’occasion de faire ensemble et avec toute l’équipe de « Bonsoir Saintonge » un autre spectacle.
    Il mérite d’être connu car c’est la gentillesse même.

  2. Lamiraud Joël dit :

    Bravo, o faut zou fère !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|