( 1 septembre, 2010 )

Les in-nocents

Aveuc Bitou, min-me  quérente an-nées amprès , jhe sons teurjhou en pien dans l’actualité . Le lait t-aux fousiés ! O m’sembye qu’ol en a coulé thiètte an-née encouère et pas en jhalons , aveuc le prougrès , o s’rit à piennes citarnes , de nos jhours .  
Dans thieu monologue Bitou revint aveuc  les Pieds Nickyiés d’ Beurville :  Beurlurin – Ravachol  et   Beurnot . Vous les queuneusez , y z’étiant déjhà dans   » Les pieumes négu’ lighentes  » .
Sus in’ ar d’éscotich’ , thielle de Nafrechoux , por les pibolous , vouéla dont thieu grand moument de philosophie poulitique et agricole

 * Peur nous r’pané  ( repané ) : Entendre pour nous relancer  . Variation autour de « panner »,  tout comme « dépanner ».  De  « bouter le vent  en  penne »  vieux terme marin devenu « panne »  seulement au XVIII  siécle  : Orienter la voile de façon a immobiliser le bateau . Peut on émettre  l’hypothèse d’une éventuelle origine  à ce vieux mot  » penne  » de notre beau mot « empené » ?? Ce serait une belle illustration de l’esprit  Saintongeais . Qui n’a jamais été plus en panne « qu’in’ empené » ?

Point sur le top 10 de votre blog :
Bravo et merci à  Jacques Machefert pour avoir  séduit , en maître , les internautes de ce blog durant les quatre derniers mois  avec  » Le grou pet « .  Le vingt huit Août  , La Nine  et  »ol était un jardin » vient de passer en tête de vos préférences .
Ce classement est établi au regard du nombre  d’internautes visitant chaque article .

Merci à chacun de vous , bravo à tous !

Calendrier des 1/4 d’heure Charentais 2010 -2011

1 Commentaire à “ Les in-nocents ” »

  1. Lamiraud Joël dit :

    Ol’est bin dit.
    Jh’ai tout compris.
    Marci Celestin.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|