( 3 novembre, 2010 )

Assis te cont’ le foughé

In  » émolé-rimajhe * » écrissé t’o peurmieres buffes frèdes des jhours d’hivar, peur que la Nine séyisse à minme de z’ou chantusé t’à la veuillée . Ol é thielle drôlesse qu’a teurpigné coume in  chéti quenaille  à seurfin qu’o l’adoune  sus thielle  bin jholie rigouéne que le p’tit poste débadigoule ,   « Approche ton fauteuil du mien » de Fréderik Mey .

cc.gif

                 Assis te cont’ le foughé,               
pius prè veux tu .
Ol a des marrons grâlés,
dau vin bauru .

La boujhie fiambe au chandeyiéfeu020.gif
feu020.gifJh’ai tirré le carouille ,
peursoune vinra nous enneuyé  
tant mé qu’o mouille.

Thieu bon vieux cheune « fanfaron »,
peur en d’souc l’éscayié,
tout in moument veusique en rond ,
tornant peur se ghité.

  Dehiors o pisse des abats d’ève,
  o feusse, o chet
Ithiy nous otes jhe sons beun aise,
bin achalé .

Le r’loghe promeune son balan
au branle dau temps qui passe .
Y dit l’ jhour y dit l’ moument ,
y dit qu’o l’vasse .

De sère la neut chéra vit’ment .
O feit nègue déjhà ,
rastons capi peur le moument
caniché t’au logh’râ

La fiame veurlute sus les lanyiers ,
le boué beurtilloune .
Tue la lumière dau chandeyié
la neut  mitoune.

armanat2011.jpg

 

L’armanat dau Chérentais é rendu !
Pour voir les grandes lignes du sommaire , clic sur la vignette .

* « émolé-rimajhe » é ine évention du  Wébmeit’  , in apilotajhe traductiounabye peur : Écritures rimées .
foughé : foyer , de  cheminée et / ou d’ appareils de chauffage, domestiques ou industriels.
vin bauru : vin en début ou en fin de fermentation suivant les goûts et les habitudes  familiales .
carouille : Verrou , vous le rencontrerez aussi sous les formes
Careuil (in) Carouil (in) Tarouil (in)Les actions de mettre où d’enlever le verrou se disent  baré ou débaré la pourte
tant mé :
Tellement que.
abats d’ève : véritables chutes d’eau 
o feusse, o chet :  Cela cingle , cela tombe ( vieux verbe choir )
achalé :  Ici, tenu ou maintenu au chaud , c’est l’utilisation positive du mot . Elle peut devenir négative  avec les sens d’accablé , énervé , jusqu’à anéanti par la chaleur.
Le r’loghe :  l’horloge  .  Ici, formé avec l’ élision du e  de reloghe (
in ) 
Balan : Mouvement alternatif.
Branle : Rythme et aussi comme en français : danse.
O l’ vasse : Cela le lasse , démoralise ou démotive. Donne
vassé , vassant .
Capi
 , eite  capi : Immobile et ramassé sur soi , attitude de chasse (au gué) ou de survie.
Caniché : Même idée que capi mais dans des conditions de confort agréables.
Veurlute , verlute : fait des mouvements aléatoires le plus souvent gracieux mais sans rythme ni ordonnance . Ce terme convient particulièrement aux mouvements des flammes , feus follets, fumées, vols d’insectes etc ….
lanyiers : Chenets , mot proche du chenet landier Français, de par la forme et l’ utilisation.
Beurtilloune : Ce verbe exprime la faculté qu’ont certains bois de chauffage de projeter des petits éclats de braise , les escarbilles ( beurton oub’ berton )
Mitoune : En cuisine , cuire particulièrement doucement . Pour l’humain , être en état de demi sommeil . Ce mot est associé à une idée générale de paix et de plénitude .

                                                                                                      livre3.gif

Publié dans Breve-patois par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Assis te cont’ le foughé ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|