( 10 novembre, 2010 )

Des cagouilles p’rr vous rende pu belles

 Mesdames, des cagouilles p’rr vous rende pu belles !

Jh’avons ben d’la chance, nous autes, Saintongheaises : p’rr la cosmétique, et p’rr pas cher, jh’avons les cagouilles de nous jhardrins !
Asteur, thieu monde scientifique venant d’prouver que le lugris de thiés bestiaux est sans comparaison, tout c’qu’ol at de meu p’rr nout’ piâ ! Il avant fabriqué ine crème qu’est comb’ riche en allantoïne, en colle à ghène, en élasticine, en acide gly-colique (espérons quand-même que jh’attraperons pas la gueune !) en vitamines, (zou crériez-vous ?…), et o coûte assez cher, ben sûr, si vous aj’tez la bouéte de crème !

crmedegouleauxcagouilles.png

Mais coum’ jhe n’sons point tro bêtes, jh’allons zou faire p’rr reun.
Vouélà don l’arcette :

Ramassez, p’rr coumincer, ine cinquantaine de cagouilles quant o mouille ben sûr, sacquez-les dans n’in pot, et mettez- le dans vout’ salle de bains. ( Si vous fazez ine grande taille, o faura mè d’cagouilles p’rr abrillé toute la surface à embaver *…)Déshabillez- vous, ben sûr, et enveloppez vos ch’veux dans n’ine sarviette. Mettez don un vieu bâlin ben prop’ dans l’fond d’la begnoère, p’rr qu’o seille moins frêt.

Mouillez vous in p’tit la piâ, et couchez-vous dans thielle begnoère vide (sans faire pisser l’ éve !) ; lâchez les 50 cagouilles su vous, mettez – n’en ine dizaine su vout’goule, ne boughez pu, et attendez ine boune demi-heure : attention quand vous vous r’tornrez d’coûté à pas n’en ébouiller ! ( Si d’asard, a n’baviant pas assez, saugeurnez  -vous aveuc de la fieure de sau d’l’île de Ré, et attention à pas n’en mettre dans vos zeuils !)Amprès, oûtez les cagouilles, massez- vous beun avec leu bave, beurdoirez-vous peurtout in bon moument, rincez, et pis ol est fini ! Vous arez la piâ aussi fine qu’ine drolesse de thinze ans, les jhottes fraîches coum’ ine loche, toutes vos rides et vos pattes de pirons, minme vos pougnées d’amour, arant disparu ben sûr, et vous arez rajheunzi d’vingt ans !
O s’ra pas si cher que d’aller chez la stéticienne, et encore de mê, vous arez vout’ souper quasiment prêt : 50 cagouilles déjhâ préparées qu’ol at pu qu’à mette su la grille !
      livre3.gif   livre4.gif                                                                             

 Ajhasse

*o faurit écrissé embiavé (emblavé), mais ine ajhasse peut point thyité passé ine finasserie à n’ en feire baver  in’ imoriste !!!
Lugris (in ) : Bave et traces baveuses de l’escargot ou de la limace. Les lieux souillés de traces sont dits lugroux
La gueune : Raccourci   (il vaut mieux aller vite )  du mot charentais gueunasse  la terrible diarrhée
Abrillé  : recouvrir mais aussi mettre à l’abri
saugeurnez : saupoudrez
Beurdoirez vous :  enduisez vous 

Publié dans Breve-patois par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Des cagouilles p’rr vous rende pu belles ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|