( 1 décembre, 2010 )

Les fr’majhes mous t’à Taupinet .

Avant propos  et pour suivre le monologue : In bedet est un jeune veau et « vêler »,  mot Français,  signifie mettre bas pour les bovins.  Cette farce  a été confiée à Jacques Fouasseau dans sa jeunesse par le laitier qui passait enlever le lait dans la ferme familiale.  Notre conteur  a maintenant 82 ans et n’a jamais su qui en était l’auteur. La chute en est surprenante  , n’y voyions rien de plus  » égrillard  » qu’il n’y paraît . Gardons bien à l’esprit que  :  La drôlesse o grand Belou é pus sotte qu’ine oueille   !!!!

 

http://www.dailymotion.com/video/xfuznv

En manjhant zeu routies dans des moques bin jolies
et bin pus larghes que des bassies,
des bons vieux et zeu veilles, dau bourg d’ chez Bigornâ
racontiant des istoires à s’queurvé l’ gargenâ .
Ol a bintout trois z’ans qu’o disi Izidor,
m’en souvin qu’ol é l’ j’hour ou jh’tuyi mon goret !
La drôlesse o grand Belou qu’é pus sotte qu’ine oueille
fazi acrère à tout l’monde que dare in tas d’sarmazelle,
dans n’in pré d ’ la chagnasse, thiau paur’ défint Taupinet
Avait t’in biâ matin , vêlé d’in p’tit bedet !

Ha! thieu qu’o dit Natole , ol é in fénoméne !
Moi qu’o dit Rachelle, y z’ou cré à peine !
Jhe dési mes enfants , va vous raconté ,
coume o s’é passé, mais faura pas n’en parlé
car si ma malaisie savi qu’jh’é mis thieu o vent
a m’agonis’ri d’ sottise , bin assurément !
O feit dont que thieuque jhours, amprés l’ouveurture de l’a chasse,
Taupinet s’en ali p’rr arpenté la Chagnasse .
Avant de parti, qu’o disi Sidonie, por avoir dau couraghe
bise me moun’ émi , mai avant éssui ton bet,
t’a encore la goule qu’é pienne de résiné !
Fazi c’qu’a déssi et al bisi peurtout ,
sus les jhottes , sus l’ menton et dans l’cou.
Asteur qu’a dit, t’a ma bénédiction
aporte me don dau jhibié à fouéson!
Mais tu vas m’feire ine coumission :
Asteur que jh’y pense, te v’lâ des fr’majhes mous;
Tu les porte à Hortense, tu z’y dira qui sont bin frais
car vouéla trois mois que jh’ les env’lope
dans des gheunilles de saint bois.
Taupinet parti donc avec sa cartouchière
et ses fr’majhes mous o fond d’sa carnassière
Y traveursi toute la chagnasse sans voir in rabeurtâ
et en arrivant o bout des vignes à Boutinâ,
son cheun qui, mes amis , avé l’ nez d’in yiabe.
S’arréti tout d’in cot vers in bouésson d’érabye .
Taupinet étit heureux coume in pouéson dans l’ève.
Y dit étout in yiève oub’ in râle de jhenève?
Ol était reun de tout thieu, mais beun in gros crapiâ
qu’était là , o soleil et qui s’chaufait la piâ !
Ha! qu’o dit Taupinet , thieu cheun y s’é trompé thielle foué
et v’la mon rumatiss’ qui m’feit mau o jh’nou drét
Et si jh’faisais putôt coum’ thieu crapiâ
que jh’m'étenderié in moument, darière thieu bargenâ !
Y faisit c’qui déssi et y s’endormi pendant in grand moument.
Y rêvi à ses peurots , à son bouc .
Y s’torni , y s’viri et drét sus thiés fr’majhes mous !
Pensez don mes émit si o l’é z’a t’ ébeurné !
Coume ine bouse qui sort d’in endrét ou on mét point son né .
O rigané dans l’ fond d’sa thiulotte ,
coume de l’ève qui sort dau tuyau d’ine cassote…..
Dans le pré à couté , y avait t’in jhène bedet
qui senti , pensez dont toute l’odeur de thiau lait .
Y tiri sus sa corde et s’en v’ni t’o galo
auprés de thiau bargenâ por liché l’ babijhot .
La drôlesse de Belou qui gardait son beurlot
créyi qu’ Taupinet fasait teuté thiau veau;
A s’am’ni t’en vitesse trouvé Sidonie

Ah, ma grande qu’a dissi , ma grande et chère boun’ amie !
Qu’a tout qu’o dit l’ôte , le thieur pus fret qu’in yiâ ?
C’qu’ol a, dit tiétte sotte, ol a vout’ home qui vint d’vêlé!
Jh’vin d’vouére son bedet qu’était en train d’teuté !

k.png

Bassies : Récipient  recevant la nourriture des porcs ( bassie t-à goret )
Gargenâ : Gorge
Résiné: confiture de fin de saison élaborée avec de nombreux fruits et toujours autour de jus de raisin 
Saint bois : Végétal ; Daphné Gnidium  dit « Garou »  Le terme Saint bois est utilisé pour des désignations qui sont devenues nébuleuses . Dans ce monologue, il semble avoir des vertus de conservation, bien que   » gueunille , chiffon ou linge de Saint bois « soient des appellations biens mystérieuses . Nous évoquerons le saint bois dans un prochain billet , avec un nouvel emploi tout aussi sujet à interprétations
Râle de jhenève: Râle des genets.  Est ce un sacrifice offert à la rime et/ou un clin d’oeil à nos amis Suisses ?   Y a t’il un amalgame de genévrier à genet ?
Ébeurné : écrasé . La beurnée est un mélange d’aliments écrasés et grossièrement mélangés, préparé à l’usage des porcs mais aussi des oies et canards.
Rigané : couler dans une rigole , s’écouler par un conduit à ciel ouvert appelé  » rigane » qui est sensiblement la rigole de la langue française  .
Babijhot:  Petit lait , babeurre  plus ou moins épuré suivant la qualité du barattage.
Beurlot : Mouton , bélier.
 

Publié dans Audio-patois par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Les fr’majhes mous t’à Taupinet . ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|